Titre

Le primitivisme rural et sa réception Emergence d’une identité nationale au cœur des colonies d’artistes

Auteur Marie Rochel
Directeur /trice Prof. Dave Lüthi
Co-directeur(s) /trice(s) Prof. Jean-Luc Mayaud, Université Lyon 1
Résumé de la thèse Cette recherche se concentre sur le primitivisme rural dans l’art suisse au tournant du XXe siècle. Elle a pour but de proposer une analyse comparative d’un corpus d’œuvres mettant en scène une existence idéalisée en dehors des centres urbains. Ce mouvement atteint son apogée avec la création de colonies d’artistes et le développement d’écoles qui se focalisent sur une campagne perçue comme un paradis perdu, épargné par les troubles de la modernité urbaine. Ce travail de thèse porte sur une hypothèse principale, à savoir l’établissement des liens existants entre cet intérêt pour le primitivisme rural et l’émergence d’une iconographie suisse. Cette iconographie, qu’on pourrait qualifier de nationale, trouve son ancrage dans le renforcement de l’identité d’une communauté helvétique qui prend peu à peu conscience d’elle-même par-delà les identités cantonales et en opposition avec ses voisins européens. Etudier le primitivisme rural tel qu’il se décline en Suisse, c’est donc s’interroger sur l’affirmation et la définition d’une nation. Dans un premier temps, cette hypothèse principale sera remise dans son contexte européen. Partout sur le continent, les Etats-nations s’affirment et des tendances artistiques œuvrant autour du sentiment national et abordant la thématique de la ruralité émergent entre les pratiques observables en Suisse et celles développées chez ses voisins. Dans ce contexte, la Confédération de 1848, communauté plurilingue, représente un cas d’étude particulièrement intéressant. Il s’agira d’interroger, dans un second temps, les différentes voies stylistiques empruntées par les artistes suisses. En choisissant un corpus d’œuvres issues des trois régions linguistiques-culturelles différentes (en l’occurence l’école de Savièse, la Bernerschule et le Sud des Alpes), il sera question de démontrer une unité dans le choix de cette tendance (l’idylle de la campagne) tout en soulignant la diversité des approches. Dans le prolongement de l’analyse stylistique, nous mettrons finalement en lumière la réception de ces œuvres. L’étude de la politique d’achat des musées et institutions fédérales, ainsi que l’analyse des critiques d’art et littéraires, per- mettra de montrer comment, à l’époque de leur création, ces travaux ont été mis en lien avec l’émergence d’un sentiment national. Par sa double approche comparative (entre différents corpus, mais égale- ment en désenclavant la création picturale pour la mettre en dialogue avec d’autres formes artistiques), ce travail de thèse comblera une lacune essentielle dans le traitement du primitivisme rural en Suisse. A l’heure où les tensions confédérales sont fortes et la tentation de se replier sur une Suisse mythique très présente, ce travail autour du sentiment d’appartenance à une communauté nationale éclairera l’actualité de manière particulièrement fructueuse.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing