Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Rencontre des doctorants I: Stratégies de contagion. Contaminations entre arts et sciences

Dates

5-6 mai 2022

Responsable de l'activité

Nicolas Bock

Organisateur(s)/trice(s)

Christoph Haffter, Assistant diplômé, Université de Fribourg

Arianna Sforzini, Assistante-docteure, Université de Fribourg

Intervenant-e-s

NN1 NN2

Description

Le concept de « contagion » présente une généalogie complexe et ramifiée. Associé aujourd'hui avant tout à l'immunologie médicale, il embrasse aussi le champ des affects et des pensées, à la croisée entre pensée religieuse, anthropologie sociale, et théorie culturelle. En outre, et comme cela fut déjà avancé par Slavoj Žižek dans Tempête virale (2020), qui reprend et réactualise les intuitions de Tolstoï sur l'art comme contagion, cette notion peut devenir une grille de lecture du phénomène esthétique en général. La contagion permet en effet de penser à la fois l'inoculation et la dissémination des notions, images, formes dans les stratégies artistes ou théoriques, et par là des questions actuelles comme l'intermédialité, le crossover, le spillover, l'intersectionnalité, etc. Une dynamique de passage de vérités entre catégories médicales et notions esthétiques permet d'établir les coordonnées d'une viro-esthétique comme champ problématique inédit.

La contagion constitue le revers d'une autre notion qui continue de hanter la pensée juridique et politique : l'immunité. Bénéficier d'une immunité, c'est pouvoir s'extraire du commerce avec le commun des mortels. L'immunitas confère un privilège qui isole du reste de la communitas. En médecine, l'immunologie s'est éloignée depuis longtemps de ce genre de paradigme, pour lui préférer celui d'un seuil de tolérance vis-à-vis des corps étrangers. Repenser la contagion implique ainsi de repenser aujourd'hui le rapport entre soi et autrui, le Même et l'Autre, entre son corps et tout ce qui, en lui, fait signe déjà vers des communautés de stylisation et d'existence. Roberto Esposito, Keynote Speaker du workshop, dans son Immunitas (2002, traduit en français en 2020) montre bien que la compréhension médicale nouvelle du phénomène immunitaire implique de sortir du modèle de la défense de l'intégrité pour celui de l'appropriation créatrice. La pratique artistique et la réflexion esthétique sont alors appelées à repenser leurs rapports avec l'actualité du discours scientifique mais aussi socio-politique, en faisant de la notion de contagion un moteur de questionnement de leur force de création et de partage.

Notre workshop, organisé en collaboration et en co-financement entre la CUSO et l'Université de Fribourg, souhaite s'interroger sur l'histoire et la portée critique de cette notion de contagion dans le champ des arts et de l'esthétique, en laissant ouverte son équivocité fondamentale. Il s'agira alors de se demander quelles « contaminations » s'effectuent entre d'un côté la construction du concept de contagion dans la médecine, les sciences biologiques et sociales, la pratique des arts de l'autre côté, avec des effets de spillover externes et internes. Mais il s'agira aussi de mettre à l'épreuve la notion de contagion comme paradigme esthétique pour comprendre les phénomènes artistiques dans leurs dimensions de communication et mise en relation (affects et passions esthétiques, diffusion globale d'images, actions créatrices franchissant les limites des disciplines et des corps individuels, etc.).

Le workshop se déroulera sur deux journées, divisées en 4 panels ou demi-journées. L'objectif premier du workshop sera de mettre en relation sur cette question de la contagion des chercheurs venant de plusieurs disciplines de recherche (histoire, histoire de l'art, littérature et études théâtrales, cinéma, philosophie, anthropologie, pensée politique, sociologie, gender studies, études décoloniales, etc.). Par le biais du concept de « contagion », nous souhaitons construire une réflexion interdisciplinaire sur les points de contact entre arts, théories esthétiques et sciences du vivant et du social, selon quatre grandes directions : 1. contagion, biopolitique, immunisation des corps ; 2. contagion des idées ; 3. représentations de la contagion ; 4. esthétiques de la contamination.

Lieu

Fribourg

Information
Places

8

Délai d'inscription 04.05.2022
short-url short URL

short-url URL onepage