Titre

Le hors-champ : extensions d'un lieu

Auteur Marie KONDRAT
Directeur /trice Martin Rueff
Co-directeur(s) /trice(s) Tiphaine Samoyault
Résumé de la thèse

Formalisé dans le domaine du cinéma, le hors-champ renvoie aux bords du visible sans se réduire à celui-ci. À partir de l’étude de l’histoire intellectuelle de cette notion, la thèse développe sa portée conceptuelle et démontre l’intérêt de l’exporter vers les théories du récit et de la lecture. Cette extension du hors-champ met à l’épreuve une approche non visuelle de l’image au sein des études littéraires, pour la définir plutôt comme un modèle de pensée partagé par plusieurs critiques et théoricien·ne·s. Ainsi employé comme prisme d’analyse d’autres concepts, le hors-champ agit comme un révélateur : celui des relations profondes et parfois impensées entre des théories, des pratiques artistiques et des régimes de réception tous tributaires de l’image. Le potentiel épistémique du hors-champ s’affirme donc comme la plus radicale et novatrice de ses fonctions, aux côtés de ses dimensions technique et analytique. En contrepoint de l’argumentation, une série d’études de cas précise les formes de manifestation du hors-champ à travers les genres et les média, préfigurant l’ampleur de ses applications possibles.

 

The Out-of-field : extensions of a place

Formalized in film studies, the notion of out-of-field (more commonly known as the off- screen) refers to the edges of the visible without being reduced to it. By examining the intellectual history of this notion, the dissertation develops the conceptual scope of the out- of-field and argues for its application to narrative theory and reading theory. Such an extension of the out-of-field aims to test a non-visual approach to image within literary studies, in order to redefine the image as a model of thought shared by several critics and theorists. Applied to other concepts as an analytical prism, the out-of-field reveals the deep and sometimes overlooked relationships between theories, artistic practices and regimes of reception, which all depend on the image. This epistemic potential of the out-of-field is therefore confirmed as its most radical and innovative capacity, alongside its technical and analytical functions. As a counterpoint to the argument, a series of case studies details the manifestations of the out-of-field through genres and media, announcing the breadth of its possible applications.

Statut à la fin
Délai administratif de soutenance de thèse 2021
URL https://www.unige.ch/lettres/littcomp/enseignants/marie-kondrat/
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing