Titre

Les peintres français du « groupe de Rome » : enjeux culturels, esthétiques et politiques dans l’Europe de l’entre-deux-guerres

Auteur Louis DELTOUR
Directeur /trice Prof. Dario Gamboni
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Le projet porte sur la carrière et la production artistiques d’un groupe informel de peintres français actif en France, en Europe, aux Etats-Unis et dans les colonies françaises au cours de l’entre-deux-guerres. Élèves de l’École des Beaux-Arts de Paris, lauréats du prix de Rome, ces artistes se rencontrèrent à la Villa Médicis au début des années 1920, où peintres, sculpteurs et architectes développèrent une esthétique commune faite de références à la tradition picturale « académique » et d’emprunts formels au cubisme. Longtemps marginalisés dans l’historiographie par la construction du récit moderniste, ils firent ensuite l’objet, à partir des années 1980, d’une tentative de « réhabilitation ». Empruntant des outils méthodologiques à l’histoire sociale de l’art, à l’histoire culturelle et à l’herméneutique, nous chercherons à opérer une distanciation critique par rapport au paradigme de la réhabilitation. Grâce à l’étude critique des sources et de l’historiographie, nous étudierons les ambiguïtés esthétiques, culturelles et politiques de cette « persistance » de la « tradition » figurative dans les décennies 1920-1940, notamment en interrogeant les conditions d’apparition et d’usage de notions comme « modernisme » et « rappel à l’ordre ».
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2023
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing